Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Moteur action !

Moteur action !

Infos et critiques sur les sorties cinéma et séries TV / lieu d'échange destiné aux passionnés.

STAR WARS, ton univers impitoyable...

STAR WARS, ton univers impitoyable...

Je sais ce que vous allez dire à la vue de cet article tardif : « Il y a mis le temps celui-ci ! ».

Et bien soit ! J’ai choisi délibérément de me laisser un peu de temps pour pondre cette énième critique pour la suite tant attendue de la célèbre saga intergalactique.

Je ne vais pas y aller de mon couplet sur le fac-similé que nous a offert Disney par l’intermédiaire du talentueux J.J Abrams.

A vrai dire je ne sais trop par où commencer…

Peut-être par le début, à savoir la projection dans une salle de proche banlieue parisienne pleine à craquer le samedi 19 décembre 2015, soit trois jours après sa sortie officielle sur les écrans français, qui je le rappelle ont été choisis pour la distribution en avant-première mondiale !

Je me souviens avoir préparé consciencieusement ma venue ce matin-là : petiot déposé la veille chez papy-mamie, soirée en amoureux avec madame et ENFIN heure H le jour J muni de mon précieux sésame (aussi bien dématérialisé sur mon smartphone qu’en impression papier, sait-on jamais si leur douchette ne lisait pas mon écran…). 9h15 pétante devant l’entrée pas encore bondée, ouf !

Puis arrive 10h et nous accédons à la salle (presque) dans le calme…





Oui, car certains ont choisi la facilité, donc le côté obscur si vous préférez, en s’insérant subrepticement au début de la file. OMG ! Mais c’était sans compter sur le grand escogriffe qui me suivait pour les rappeler à leur devoir s’il en fût.

Bref, 10h20, tout s’éteint et le thème historique retentit dans le système Dolby, c’est parti ! Hyper espace activéééééé !

Tout ce que je sais, c’est que ce film m’a fait un bien fou. Voyez-y un excès de sensiblerie si vous voulez, mais j’ai lâché ma larmiche dès les premières notes du génériques ou encore à la vue de Han Solo et Chewie... Après ce que nous avons connu en novembre dernier, c’était un exutoire, un refuge et parallèlement, la source de souvenirs enfouis qui ont soudainement rejailli. Qui suis-je pour dire s’il était bon ou mauvais ? Quelle est ma légitimité profonde, tout fan que je sois, à dire si untel avait le droit de se réapproprier le mythe et d’en faire une suite ?

Je suis sûr d’une chose : pour m’avoir procuré ce sentiment de bien-être, c’est que ce film était réussi ! La preuve, il a dépassé Avatar au Box-Office !! De quoi contredire mon blog de novembre dernier et dissiper mes doutes !

Quid aussi de tous ceux qui se sont empressés de le descendre en flèche alors qu’ils l’ont vu au moins quatre fois ! Sisi, j’en connais !

Je vous l’accorde, une fois l’émotion retombée, on ne peut s’empêcher de lui trouver de nombreuses similitudes avec ses illustres prédécesseurs, sans parler des emprunts et clins d’œil, "art dans lequel [Disney] est désormais passé maître" (citation).

Le titre de mon blog du jour s’adresse évidemment aux connaisseurs et téléphages de la génération années 80 dont je fais partie. Cette allusion à Dallas, à cent lieues voire cent parsecs de Star Wars, m’a été inspirée par cette phase de transmission à laquelle nous avons assisté dans ce tout dernier épisode. Car Abrams nous a tout de même servi le sempiternel refrain de la figure paternelle chère à Lucas, qui l’a utilisée dans ses deux trilogies.

Cette fois-ci, Vader étant quasiment absent (je ne révèle rien), il fallait bien ruser et inventer d’autres lignées non moins célèbres. Pour l’heure, nous ne connaissons rien encore des liens de parentés de Rey, Finn et de ce pseudo Vader qu’est Kylo Ren avec d’autres personnages issus du Star Wars Universe.

A propos, à ceux qui ont vu le film, vous a-t-il semblé absolument indispensable qu’il porte un masque avec respirateur artificiel ? Bref…

Et avez-vous repéré aussi, pour les plus calés bien-sûr, le super clin d’œil à propos de Starkiller, le nom de la nouvelle arme fatale du Premier Ordre ? Eh oui, c’était le nom de famille retenu à l’origine par Georges Lucas pour Luke ! Sacré J.J ;-)

De toute manière les allusions ne se limitent pas à cela dans Star Wars the force awakens et la toile regorge de sites de fans qui les ont répertoriés. On y trouve également des thèses soit crédibles soit des plus farfelues concernant nos nouveaux héros.

En tous les cas, j’espère que vous avez été plus emballés que déçus, et quoiqu’il arrive le choix ne nous appartient plus et il faut s’y résoudre : d’autres suites arrivent ! C’est plutôt cool non ?

Et puisque je ne l’ai pas encore fait, TRÈS BONNE ANNÉE A TOUTES ET TOUS !

Que la force soit avec vous !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article