Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Moteur action !

Moteur action !

Infos et critiques sur les sorties cinéma et séries TV / lieu d'échange destiné aux passionnés.

Barry...l'autre biopic sur la jeunesse de Barack Obama (par Netflix).

Barry...l'autre biopic sur la jeunesse de Barack Obama (par Netflix).

Merci Netflix !

Décidément je reste scotché par les productions de cet acteur incontournable de la VOD.

Les dirigeants de ce canal - ce n'est même pas une chaîne - ont tiré le meilleur parti des recettes générées par les abonnements en offrant à leur public des programmes de qualité qu'ils produisent eux-même.

Je me suis fendu il y a quelques jours d'un commentaire très succinct à propos de First date de Richard Tanne sorti en 2016 (http://moteuractionover-blogcom.over-blog.com/first-date-premiere-et-derniere-fois) que j'ai trouvé trop lisse, trop fade, dès les premières minutes.

Dans cette autre adaptation d'une tranche de vie de l'ancien président américain, réalisée par Vikram Gandhi (inconnu au bataillon), on découvre un jeune étudiant fraîchement débarqué et perdu dans l'immensité new-yorkaise, à la recherche de ses racines, en proie au doute, au racisme ordinaire et aux préjugés, y compris parmi ses "frères", adepte de breakdance de funk et de basket-ball et dont l'avenir ne semble pas encore tout tracé.

L'image est soignée et la bande-son riche de morceaux pop-rock, R&B et disco emblématiques des années 80 (l'action se déroule en 1981, lorsque le jeune Barry Obama arrive dans la Grosse pomme pour y entamer ses études).

En bref, deux films, deux angles de vue mais la même fascination pour un citoyen hors-normes qui, quelques décennies plus tard, va déjouer toutes les statistiques électorales et faire tomber les barrières une à une en accédant au plus haut sommet de l'État, devenant ainsi président de la première puissance mondiale.

Je m'arrête là car il y a encore beaucoup à dire sur ce grand personnage publique, tout juste retiré de la vie politique (pour l'instant...) : ses premières amours (avant Michelle), sa relation avec ses parents (une mère un peu hippie et un père resté au Kenya avec qui il n'échange jamais ou trop tard)... 

Je vous recommande pour ma part cette version Netflix qui est de loin la plus captivante et moins "bluette" que First date. Néanmoins, bon ou mauvais, ces deux longs métrages sonnent terriblement justes au moment où l'obscurantisme, le racisme et l'intolérance font leur grand retour aux États-Unis.

NDLR : je certifie n'avoir aucune part ou action chez Netflix. Mon avis n'engage que moi cependant il faut bien admettre que leurs séries et films sont des "tueries" ! ;-)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article