Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Moteur action !

Moteur action !

Infos et critiques sur les sorties cinéma et séries TV / lieu d'échange destiné aux passionnés.

Brooklyn... So boring !

Brooklyn... So boring !

Encore un film hommage au mal du pays !

Je suis un grand amoureux de l'Irlande, son histoire, sa culture, sa bière, ses groupes de rock... Mon fils se prénomme Liam s'est tout dire !

Malgré tout cela je me suis ennuyé ferme devant ce film. Même mon épouse qui d'ordinaire y va de sa petite larme m'a demandé, au bout de trois quarts d'heure, si le film allait bientôt se terminer.

Pour la énième fois, j'ai la vague impression de m'être laissé dupé par une affiche aguicheuse et prometteuse, une bande-annonce façon Titanic (mais sans l'iceberg, ouf!) et par une distribution somme toute idéale : pour ne citer que ces deux-là, Saoirse - ça se prononce Sir-cha et ça signifie liberté en gaélique, sisi ! - Ronan et Domhnall Gleeson - fils de Brendan et accessoirement badass dans Le réveil de la Force ou commandant de camp de trappeurs dans l'oscarisé The revenant...

Certes il s'agit encore d'une adaptation d'un roman écrit par un irlandais réalisée par un irlandais avec un casting constitué à 99% d'irlandais, mais est-ce suffisant pour faire un bon film ? Je m'étonne d'ailleurs de cette avalanche de récompenses que le film a reçues (il suffit de voir sa fiche sur Wikipedia ou n'importe quel site de référence) pour une interprétation aussi fade et effacée...

Sur le thème de l'immigration irlandaise vers la Grosse Pomme, on est très loin de Gangs of New-York et de sa violence. Le ton est ici plus léger et romantique - un triangle amoureux dont le centre est fatalement le retour au pays natal - et sur ce registre je préfère à Brooklyn une comédie sentimentale comme Donne-moi ta main - Leap Year (2010), avec la délicieuse Amy Adams, ou plus dramatique comme P.S : I love you, avec Gerard Butler et Hilary Swank (2008). J’irai encore un peu plus loin avec un chef d’œuvre de John Ford sorti en 1952, découvert au gré de mon zapping, à savoir L'homme tranquille avec John Wayne dans le rôle titre.

La réalisation peut parfois prêter à sourire (le beau gosse de retour au pays, casquette vissée sur le crâne et filmé régulièrement devant un fond d'écran pour faire plus vrai) mais au moins on peut dire que ça avait de la gueule.

Bref je ne recommande pas ce film vous l'aurez compris. Pour ceux qui ont un pass illimité voyez par vous-même si le cœur vous en dit, pour les autres...

Dans tous les cas je vous souhaite une bonne séance et n'hésitez pas à me livrer votre ressenti ensuite.

Comme on dit en Irlande, la pinte à la main, Sláinte, autrement dit santé :-) !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article